fav
Artiste:
Type:
Date:
Titre / Artiste
Date
 Type 
Conférence de presse de miyavi à Japan Expo 2008.07.05
Date: 2008.10.20
 Conference 
Artiste:   miyavi  
Date of Conference: 2008.07.06
Après son showcase lors de Laforet HARAJUKU Collection’08 in Paris et avant sa conférence publique devant ses fans, miyavi a pris quelques minutes pour répondre aux questions de la presse. Vêtu de sa casquette, lunettes de soleil et geta, myiavi prend place devant nous avec la traductrice. Cette dernière ne traduira que les questions, miyavi préférant répondre en anglais. La conférence est organisée par Orient-Extrême qui pose les deux premières questions.


Qu’as-tu pensé de ta performance durant le défilé? As-tu été surpris par la réaction du public?
miyavi : C’était génial. Nous avons travaillé plus dur que prévu. Seule la sonorisation était horrible. Je ne savais pas que les fans seraient assis sur leurs sièges. J’étais un peu surpris. Mais la réaction de mes fans était vraiment géniale. Cela m’a gonflé à bloc. J’ai beaucoup apprécié.

Votre tournée mondiale se termine demain (6 juillet) avec un concert à L’Olympia. Avez-vous eu le temps de faire du tourisme dans les pays que vous avez visité ? Quelle scène avez-vous préféré ?
miyavi : Honnêtement, j’ai aimé tous les pays, mais plus particulièrement la Suède. C’était très beau. Le ciel semblait si proche et les nuages étaient magnifiques, donc la Suède a été le meilleur pays. J’ai visité la ville et les châteaux de Stockholm. C’était propre et paisible. A Berlin, nous avons pris un taxi pour voir la ville. Il y avait tant de places à voir. Je me suis amusé.

Est-ce que ces visites pourront vous servir d’inspiration pour la suite de votre carrière ?
miyavi : J’ai été inspiré par chaque pays, mais nous n’avions pas le temps de créer quelque chose. Nous avons tourné dans un bus. Bien sûr, j’ai été inspiré par les relations entre les cultures et les langues.

A la veille de votre dernier concert européen et avant votre tournée asiatique, quel est le bilan de cette tournée mondiale ?
miyavi : En fait, c’est le dernier jour en Europe, mais la tournée continue en Asie et au Japon. Comme je l’ai dit, j’ai gagné beaucoup de choses durant cette tournée. C’était un planning très serré et dur. J’étais surpris et impressionné par le nombre de fans qui m’attendaient dans les files d’attente pendant les jours de la semaine. C’est ce qui m’a excité. J’essaie de faire de mon mieux. J’aime chaque pays encore plus qu’avant. Je veux montrer aux auditeurs et au public ce que j’ai appris de cette tournée. J’ai beaucoup acquis.

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris à propos des fans européens en comparaison des fans japonais ?
miyavi : Dans le fond, ils sont très différents. Ils n’ont pas la chance de pouvoir assister souvent aux concerts. Ils sont vraiment fantastiques et plus énergétiques. Ils expriment plus leurs sentiments que les Japonais, moi inclus. Les Japonais ne sont pas doués pour exprimer leurs sentiments. A chaque live, la foule devenait folle. Ils étaient vraiment excités.

Vous êtes chanteurs et guitariste. Pouvez-vous nous raconter votre première guitare, comment vous avez découvert la guitare ?
miyavi : Il n’y a pas de raison particulière pour laquelle j’ai choisi la guitare. Lorsque j’avais 15 ans, je voulais être un footballeur professionnel. J’ai rejoint une équipe professionnelle au lycée, mais je me suis blessé et j’ai dû abandonner. Après avoir quitté cette carrière, je n’avais plus rien à faire et je traînais avec mes amis. J’ai commencé à jouer de la guitare sans raison particulière. Je voulais former un groupe. Au début, je voulais jouer de la basse. Dans mon esprit, la basse était comme la guitare. Et la guitare était seulement acoustique. Après avoir découvert la vérité et étudié le rock, j’avais l’impression que je pouvais me distinguer, alors j’ai choisi la guitare. Au moment où j’ai touché une guitare, je pouvais m’imaginer sur scène et la foule. Puis, j’ai joué la gamme et j’ai décidé d’être un musicien professionnel.

Avez-vous déjà quelques idées sur la suite de votre carrière après cette tournée ?
miyavi : Oui, mais c’est un secret. Je veux me reposer. Je veux dormir dans un lit. Je n’ai fait que dormir dans le bus…je veux rentrer chez moi. Je pense au futur et à la prochaine fois. Il n’y a pas la nécessité de changer, mais je veux évoluer et m’améliorer.

D’où vient votre inspiration ?
miyavi : Cela dépend. J’ai beaucoup de styles incluant le rock, hip-hop, funk et blues et des expériences que j’ai eues quand j’étais à Los Angeles. J’ai appris la culture et j’ai commencé à étudier l’anglais il y a un an et demi. J’ai aussi commencé le break dance. J’ai réalisé que je devais me concentrer sur nos compétences originelles et habilité des Japonais, pour avoir de bonnes relations avec les gens de l’étranger. Mais je suis inspiré n’importe où, n’importe quand.

La langue est très importante ?
miyavi : Ouais, la chose la plus importante est quand je veux que quelqu’un me comprenne, je dois le comprendre d’abord. C’est pourquoi j’ai étudié l’anglais parce que je veux que mes auditeurs apprennent la culture et la langue japonaises. C’est pourquoi j’ai décidé de ne pas répondre en japonais. Lors de cette tournée mondiale, j’ai essayé de parler anglais sur scène. Quand je parle en japonais, le public devient encore plus excité que lorsque je parle en anglais. Quand je dis : « o-genki desuka ? », ils sont tous fous. imitant les cris des fans C’est un peu déprimant parce que j’étudie dur.

Est-ce que votre vie est divisée en périodes, entre les périodes de concerts et les moments plus calmes à la maison ?
miyavi : Ah, c’est une bonne question. Je suis catégorisé comme un artiste Visual Kei, mais j’essaie d’être miyavi tout le temps. Il n’y a pas de frontières entre la scène et la vie hors de scène. Ma façon de vivre ne se limite pas à l’apparence et au maquillage. Même lorsqu’un livreur frappe à ma porte à mon appartement au Japon, je réponds en sous-vêtements. Je suis toujours moi-même et naturel.


La conférence de presse prend fin sur cette question et miyavi se rend à une autre conférence, pour ses fans cette fois.

Remerciements: J-Music Live, Orient-Extreme et miyavi.
auteur: mikki
dernière mise à jour: 2009-10-27