fav
Artiste:
Type:
Date:
Titre / Artiste
Date
 Type 
Interview avec Ryo Fujimura - 2009.02.16
Date: 2009.02.19
 Interview 
Artiste:   Ryo Fujimura  
 
Comment vous est venue l'idée du projet Concrete ?
Ryo : Depuis toujours j'écris des chansons pour AciD FLavoR et d'autres projets. Mais j'en soumettais beaucoup trop et je me suis donc retrouvé avec une grande quantité de chansons qui ne convenaient pas ou n'avaient pas été choisies par les autres groupes. C'est donc pour ne pas perdre tous ces chansons et textes, qui étaient déjà écrits, que j'ai lancé le projet Concrete. C'est plus facile pour moi de sortir mes propres chansons, qui ne conviennent pas toujours aux facultés ou goûts musicaux des autres groupes, mais qui me plaisent, dans un projet solo afin de pouvoir exploiter tout ce que j'ai fait jusqu'à présent.

Pourquoi ce nom de Concrete?
C'est en fait un jeu de mot sur les matières et les styles musicaux. Le son de Concrete est moins lourd que le métal mais plus lourd que le rock. J'aime le béton, les villes, les buildings, etc. et j'ai donc joué sur le mot béton (qui se dit concrete en anglais) car ma musique est comme les structures des buildings (armatures et béton autour), un mélange de métal et de rock. C'est pour cela que j'ai baptisé ce projet Concrete.

Est-ce que ce projet est aussi développé au Japon?
Je mets la priorité sur le marché européen car quand je suis au Japon je consacre mon temps à faire tourner AciD FLavoR, qui a son label là-bas et qui fonctionne déjà, et je n'ai pas envie d'interrompre le développement du groupe avec autre chose. Je suis donc plus libre de travailler sur Concrete en Europe, même si quelques activités ont été faites avec Concrete au Japon.

Comment faites-vous pour gérer tous vos projets?
Ce n'est pas trop difficile pour moi car je passe mes journées à travailler sur mes projets musicaux, je n'ai pas d'autre activité que celle de musicien donc ce n'est pas difficile pour moi.

Quand prenez-vous le temps de composer?
Je compose tout le temps, d'ailleurs il m'arrive de ne pas dormir car si j'ai une idée qui me vient, je me lève et travaille dessus. J'ai toujours un carnet sur moi pour noter mes idées.

Peut-on s'attendre à voir prochainement Concrete 0.3 ?
Durant ma tournée j'ai joué des musiques de Concrete 0.1 et 0.2 et même d'autres chansons, donc il me serait facile de faire Concrete 0.3. J'ai trouvé ma voie dans cette tournée en jouant à la fois des concerts électriques et acoustiques. J'aimerais exploiter ces deux côtés de ma musique, mais je trouve qu'un seul CD n'est pas assez

(Ndlr : Et en exclusif nous vous annonçons que Ryo va sortir en automne prochain un double album, enregistré en Europe (Belgique))

Parmi vos chansons, en avez-vous une préférée, ou plus spéciale?
Ryo rigole et a beaucoup de mal à en choisir seulement une
Hatatagami est la plus importante au niveau musical, mais pour les paroles c'est Solitary Flight.

Comment s'est passée cette tournée jusqu'à présent?
Jusqu'à présent j'ai toujours joué dans des groupes et donc je n'étais qu'une partie du groupe alors l'attention du public était répartie, tandis que là c'est moi qui ai toute l'intention du public. J'étais donc nerveux et je devais être plus attentif, à la prestation musicale, ma voix et mon attitude sur scène. Mais chaque concert a réduit cette nervosité et conforté dans ma présence et je me sens mieux après avoir fait 5 concerts.

Le public grec ne connait pas AciD FLavoR et par conséquent c'était la première rencontre et ils ont été vraiment très enthousiastes et vraiment fous, c'était vraiment un public très chaud et j'ai été très content de rencontrer les Grecs.

Avez-vous appris quelques mots en français ou grecs pour vos concerts?
J'ai lu quelques bouquins pour apprendre un peu.

Est-ce que le public réagit à votre musique comme vous l'espériez?
Je suis très heureux de la réaction du public, mais j'aimerais pouvoir leur faire comprendre les paroles des chansons pour améliorer ma relation avec le public.

Vous avez découvert également Paris et les provinces, comment les avez-vous trouvé ?
Je ne connais pas vraiment Paris sauf les embouteillages, car j'allais jouer et ensuite je rentrais. En province, j'ai remarqué qu'il y avait moins de voitures et j'ai eu un peu le temps de visiter, mais j'ai été très impressionné par Nancy.

Maintenant vous avez plusieurs séjours en Europe. Est-ce que vous vous êtes habitué au style de vie Européen?
Oui, mais la chose à laquelle je m'habitue le moins, c'est que le soleil se lève plus tard ici, au Japon il fait clair à 6h30 et ici il fait encore noir à 8h. Si je ne n'étais pas musicien j'aurais du mal à commencer ma journée comme ça dans le noir. Mais je me suis habitué à pas mal de choses comme par exemple conduire en Europe (au Japon les voitures roulent à gauche et en Europe à droite), mais j'aime bien le mode de vie européen.

Avez-vous eu le temps de faire un peu de tourisme? Si oui qu'avez-vous apprécié?
Je n'ai pas vraiment eu beaucoup de temps pour le tourisme, mais je vois les villes dans lesquelles je joue. J'ai pu voir en vrai ce que j'ai appris au collège (sur la culture européenne: les bâtiments, les styles, etc.).

Qu’aimez-vous et n’aimez-vous pas à propos des tournées?
Ryo rit beaucoup à cette question
J'aime bien la vie en tournée, c'est très intéressant et j'ai l'impression d'être un jet setter (rire) car on prend souvent l'avion pour se déplacer, mais il n'y a rien qui me déplaise.

Si des artistes japonais venaient vous demander comment est le public européen, que répondriez-vous? Leur conseilleriez-vous de venir?
La réaction du public européen est plus chaude que la réaction du public japonais, c'est une des différences. Mais je dirais aussi qu'au niveau des conditions techniques et de scène il y a une grande différence. Au Japon, toutes les scènes sont parfaitement équipées pour tous les cas. En Europe ce n'est pas toujours forcément une scène équipée pour les concerts, ce n'est pas la même chose, le même contexte. Je ne dis pas que l'une des situations ou l'autre c'est mieux, mais que si un groupe n'est pas capable de s'adapter aux conditions techniques différentes, il ne sera pas capable de s'adapter aux conditions musicales en Europe.

Mais dans tous les cas, je leur conseillerais de venir car pour un musicien c'est une façon d'évoluer, tant au niveau de la carrière, que de la pensée ou des réactions qu'on peut avoir, c'est une manière d'apprendre les choses.

Avez-vous déjà été surpris ou étonné du comportement des fans durant un live?
Ce qui me surprend c'est que des fans m'appellent encore "Ryo sama". Et aussi par exemple à Paris Manga j'ai signé sur des téléphones mobiles et aussi sur la peau (bras, dans le dos et aussi sur la poitrine) c'est très surprenant pour moi.

Par contre que ce soit les fans ou les groupes de première partie, tout le monde est super accueillant avec les musiciens et ça me surprend chaque fois en Europe.

Pouvez-vous laissez un message pour les lecteurs et vos fans?
Je voudrais déjà remercier les fans et les organisateurs de Verviers, Tournai Nancy, Paris Manga, les organisateurs grecs. Je voudrais aussi dire merci d’avance aux gens de Chibi Japan Expo et les organisateurs de Montpellier et aux fans d'attendre un peu j'arrive dans le Sud. Je ne sais pas si ma prochaine venue sera seul ou avec AciD FLavoR. Mais dans tous les cas j'espère revenir au plus vite. J'espère que les fans feront un bon accueil au premier album de Concrete et je remercie tout le monde pour le soutien obtenu.



"A tout Nippon Project
Je vous suis redevable à chaque fois !
Merci de votre soutien continu"





Un grand merci à Ryo pour avoir répondu à nos questions, et à Râmen Events pour nous avoir permis d'arranger cette interview.
auteur: Kirinia
dernière mise à jour: 2009-10-27