fav
Artiste:
Type:
Date:
Titre / Artiste
Date
 Type 
Conférence de presse avec BLACK LINE à la Boule Noire
Date: 2013.02.04
 Conference 
Artiste:   BLACK LINE  
Date of Conference: 2012.12.22
Le 22 décembre 2012, le groupe BLACK LINE était de passage à Paris pour une "Xmas party" à la Boule noire, dans le cadre de leur tournée européenne en cours nommée : HELLO WORLD BLACKERS. A cette occasion, une conférence de presse de vingt minutes, et pas une de plus, a été donné dans la salle avant le début de leur show.

Interprète : Pour commencer, pourriez-vous vous présenter, s'il vous plait ?


Syu: Bonsoir, nous sommes BLACK LINE, C'est la première fois que nous venons à Paris et nous vous remercions pour votre accueil.
Yudai: Je suis Yudai, le guitariste. Aujourd'hui, c'est notre avant dernier concert en Europe, après trois semaines de tournée. Nous allons faire de notre mieux.
Syu: Je suis Syu, le batteur. Moi, personnellement, bien que je ne sois pas allé à Paris depuis quatre ans, je trouve que la ville n'a pas changé. Elle est toujours aussi belle et je suis très ému de pouvoir être ici à nouveau.
(Ndlt: Syu était anciennement le batteur de Dio [distraught overlord], sous le nom de Denka)
Mikaru: Je suis Mikaru, le chanteur. Pour moi, c'est la cinquième fois que je viens à Paris (Ndlt: il parle de ses venues en tant que chanteur du groupe Dio [distraught overlord]). La première fois, c'était quand j'étais venu pour la Japan Expo. C'est une ville où j'y ai également beaucoup de souvenir, notamment lors de ma première tournée européenne. J'adore Paris et je suis très fier d'être là ce soir.
Jun: Je suis Jun, le bassiste. Je n'étais encore jamais allé à Paris jusque là. Pour être franc j'aimerais faire du tourisme, aller voir la tour Eiffel, mais comme on n'aura probablement pas le temps pour cela, je suis un peu déçu, mais bon...

Presse: Bonsoir BLACK LINE. Pour votre concert d'aujourd'hui à Paris, vous avez prévu un concert assez spécial, puisqu'il s'agit d'une "Xmas Party". Vous nous avez bien fait comprendre qu'il y aurait des surprises ce soir, mais vous n'avez révélé que très peu de choses sur ce que vous avez préparé pour vos fans, et sur le contenue de ces soit disants surprises.. Pourriez-vous nous donner quelques détails en avant première ?

Yudai: Il se peut qu'une personne devienne le cadeau de Noël... Est-ce que c'est un indice convenable ?
Syu: Vous allez certainement voir quelque chose que, jusque là, jamais aucun artiste japonais n'a réalisé auparavant... Je pense.

Presse: A Noël, le père Noël apporte des cadeaux aux enfants. Est-ce que vous pensez avoir été suffisamment assez sages pour en avoir?

Yudai: Bien sûr !
Syu: On a passé ces 365 derniers jours à faire de notre mieux rien que pour Noël ! Donc je suis sûr que nous avons été sages !
Mikaru: Pour pouvoir recevoir des cadeaux de Noël, j'ai même retenu cette forte envie en moi de boire du sang !
Jun: Le père Noël c'est moi ! (Ndt: dit-il avec un accent de style paysan japonais) (rires général)

Presse: Et, qu'aimeriez-vous avoir comme cadeau à Noël ?

Yudai: L'amour.
Syu: De la gentillesse.
Mikaru: Une femme nu.
Jun: Une grosse pêche. (NDLR : sous-entendu une bonne paire de fesses) (rire général)

Presse: Mikaru, vous êtes apparemment un vampire, et il y a beaucoup de jeunes filles à l'extérieur qui aimeraient sûrement se faire vampiriser. Ont-elles leur chance ce soir ?

Mikaru: Je déclare officiellement devant vous que : ce soir, trois jeunes filles se feront vampiriser avant la fin du concert.


Presse: BLACK LINE vient de fêter ses 1 an. Quel est le bilan de cette année ?

Syu: Ce fut une année avec des hauts et des bas. Nous avons dévié de temps en temps, nous nous sommes perdus, mais nous commençons enfin à voir notre but. 2012 a été une année de recherche sur notre identité.

Presse: Est-ce que vous pensez que votre venue peut inciter d'autres artistes japonais à venir se produire en Europe ?

Yudai: Nous allons parler de notre expérience autour de nous, à nos amis musiciens, leur dire à quel point celle-ci nous a apporté beaucoup de choses. Cela fera forcément un peu de bruit, et si un jour, nous pouvons revenir avec eux, c'est encore mieux !

Presse: Demain s'achève la première tournée hors-Japon de BLACK LINE. Quelle est le bilan de cette tournée ? Avez-vous des anecdotes particulières ? Qu'est-ce qui vous a le plus marqué ?

Yudai: Autour de moi, tout le monde m'a dit : "Dès que tu sors du Japon, tu vas avoir des problèmes, et des problèmes..." Et il est vrai que dès notre arrivée, nous avons eu des problèmes : la guitare et la basse ne sont pas arrivées à temps. Mais malgré cela, finalement, nous nous sommes amusés de nos soucis, et nous avons vraiment vécu cette tournée avec optimisme. Je pense que ça nous a apporté beaucoup de choses. Grâce à ça, selon moi, BLACK LINE a évolué.
Syu: Pour ma part, il est vrai que ce n'était pas ma première fois pour ce qui est de faire une tournée hors-Japon, mais en tant que membre de BLACK LINE, oui. Nous avons retrouvé nos anciens fans qui sont venus pour nous redécouvrir en tant que BLACK LINE et nous avons également découvert de nouveaux fans. Pour moi, tous les jours ont vraiment été remplis de surprises et d'émotions.
Mikaru: Il est vrai que les conditions d'une tournée européenne sont très dur et ne sont pas du tout les mêmes que celles d'une tournée au Japon,. Les horaires, la nourriture, etc... il y a plein de choses qui font que c'est assez difficile, notamment au niveau du planning. Mais chaque soir où nous avons joué, nous avons vécu le show avec les fans en constatant que c'est 1 000 fois plus puissant et mieux qu'au Japon. Ça nous a finalement permis d'oublier tout ces côtés durs et difficiles que peut avoir une tournée européenne. Chaque soir, nous discutons tous les quatre sur le fait d'aller encore plus loin, par exemple sur le nombre de dates, ou pourquoi pas sortir de l'Europe aussi et aller jouer autre part dans le monde.
Jun: Pour ma part, je ne suis jamais allé en europe, c'était la première fois que je sortais du Japon, mais j'ai été vraiment ému par la réaction forte du public européen. Ça me fait plaisir de voir une telle ambiance et je suis très excité pour ce soir.

Presse: Avez-vous emmené avec vous un objet personnel pour vous aider à surmonter les moments difficiles pendant la tournée ?

Yudai: De la soupe miso !
Syu: Pour moi ce n'est pas si difficile que ça, au contraire, je m'amuse. Donc je n'ai rien amené de particulier. Si je peux rester aux côtés des autres membres du groupe, cela me suffit.
Mikaru: J'aimerais bien boire tout les soirs, mais ce n'est pas raisonnable. J'ai donc apporté un petit roman à lire tout les soirs avant de dormir.
Jun: J'adore le cinéma, mais je savais très bien que je n'aurais pas le temps d'y aller, et j'ai donc téléchargé un film sur mon téléphone portable, que je me contente de regarder pendant nos déplacements pour me relaxer.

La conférence de presse se termina par une petite séance de photos improvisées, à laquelle les BLACK LINE se prêtèrent volontiers au jeu, enchaînant les poses toutes aussi délirantes les unes que les autres, ne se prenant absolument pas au sérieux.

Nous tenons à remercier BLACK LINE et Torpedo Productions pour nous avoir accordé un peu de leur temps dans le but de nous offrir cette courte, mais agréable conférence de presse.
auteur: Marie-Ange
dernière mise à jour: 2013-03-18