fav
Artiste:
Type:
Date:
Titre / Artiste
Date
 Type 
Retour sur ONENESS de Miwa
Date: 2015.05.18
 CD 
Artiste:   Miwa  
Date of Release: 2015.04.08
Le 4 avril dernier sortait le quatrième album de la chanteuse Miwa. Il regroupe ses derniers singles (360°, fighting-Ø-girls ,Faith, Faraway/kiss you, Kibou no Wa et Kimi ni deaeta kara), sortis après son précédent album, Delight (il y a deux ans), ainsi que quelques nouveautés. Regardons de plus près.


Tout d'abord, 4 chansons se démarquent pour moi du reste de l'album : ONENESS, FAITH, Super Heroine et Kibou no WA.

ONENESS : ouvre l'album, c'est un titre joyeux, plus dance après l'intro à la guitare (chargée et lourde avec la batterie) et qui tient son charme de son chœur (prenant) ainsi que de son clip (magnifique et émouvant).

FAITH : une piste plus rock, énergique, additive dû aux compétences améliorées de Miwa à la guitare (jeu de la main droite aussi grâce aux influences d'Orianthi) et qui doit également son succès à ses upbeats ainsi qu'à la puissance des mots. Des trompettes font aussi de cette chanson une mélodie, un morceau joyeux plein d'espoir.

Super Heroine : possède une intro longue à la guitare avant que n'apparaisse le moindre mot de la part de Miwa (45 secondes). La partie principale de guitare est jouée par une guest, Orianthi, célèbre chanteuse et guitariste dont Miwa est fan. Elles font toutes deux un super solo. Une bonne chanson sur battements d'électro, avec un refrain frais, catchy, qui nous donne l'envie d'être nous aussi une super héroïne !

Kibou no WA : a un clip assez particulier puisque la chanteuse utilise des images de son passage à Paris lors de l'event Tohoku – Wa, la renaissance qui a eu lieu en août dernier. La meilleure ballade de l'album, avec son sublime chœur et ses diverses cordes (guitare, violon,…). Un son léger, touchant, relaxant que nous offre-là Miwa avec une fin en harmonie, a cappella avec le chœur.

Ensuite, il y a quelques chansons qui me posent problème, comme : fighting-Ø-girls, Kiito Kanau, Koi no Yokan et 360°.

fighting-Ø-girls : un titre pourtant enthousiaste, assez joyeux avec son ambiance festive, cabaret (trompettes et intro) mais il en faut plus pour l'apprécier car les chœurs son ennuyeux, la chanson répétitive. Sans doute aurait-il pas été préférable qu'elle reste seulement en tant que single.

Kitto Kanau : seul point positif du titre, c'est qu'il est enjoué avec ses upbeats et qu'il a un certain coté kawaii (MV). Le reste est confus, un peu bruyant et fade. Il est sans grande utilité, non mémorable.

Koi no Yokan : un morceau jazzy avec l'apparition de la contrebasse et aussi des trompettes. Un univers, une ambiance différents des précédentes chansons avec un peu de rap. Un titre terne que l'on ne retient pas.

360° : on a l'impression que la voix de Miwa sonne comme celle d'une enfant, tout comme l'univers de la chanson, un monde coloré, sweet & candy. Une mélodie rythmée une nouvelle fois par les upbeats qui sauvent et améliorent un peu la chanson. Dommage car elle est pourtant énergique et gaie.
Le reste des chansons de l'album se compose de bonnes et agréables mélodies.

Philosophy : un morceau minimaliste dans l'electro (beats) (intro), ingénieux, surprenant et assez occidental. Une chanson catchy, groovy. Seul bémol, il rappelle Boom Clap de Charlie XCX.

Gesshoko-winter moon : la seconde ballade de l'album avec des sons différents mais surtout des clochettes, carillons en fond sonore, un piano, un violon, un synthé qui se démarquent du reste. Une belle ballade d'hiver, romantique, un brin mélancolique, chantée ou plutôt chuchotée par la douce voix de Miwa.

Kimi ni Deaeta kara : une bonne chanson estivale, relaxante, joyeuse surtout avec son chœur, son clavier et ce sentiment de liberté. On distingue également quelques instruments traditionnels. Seul hic, il manque quelque chose, on ne va pas jusqu'au bout de la chanson.

Stress Free : une chanson assez drôle puisqu'on a l'impression que Miwa s'amuse à faire diverses grimaces en chantant. Un morceau différent du reste de l'album, dynamique avec ses claps avant le refrain, son tempo rapide et surtout son rap. En somme, des couplets assez similaires à ceux d'Avril Lavigne dans la chanson pop/rock Girlfriend.

Faraway : un morceau où l'on peut vraiment apprécier la belle voix sucrée de Miwa qui change au fil de la mélodie, tantôt douce et calme, tantôt forte et impétueuse. On a l'impression de se retrouver dans un univers coloré, enchanté, doux. Un effort de production et une belle accumulation au niveau des instruments et des couplets sont visibles dans cette chanson. Un bon titre qui parle d'espoir et de sentiments qui sont de plus en plus forts avec le temps.

It's You : un univers pop/rock, léger comme une bulle (impression), accrocheur avec son synthé qui fait très pop anglaise des années 2000. Un morceau addictif qui attire l'attention de l'auditeur, surtout avec cette guitare très présente et superbement bien jouée.


En résumé, c'est un album intéressant, plus mature, doux et bien meilleur que Delight, un peu long (typiquement J-pop) mais qui contient aussi pas mal d'électro. Les techniques de Miwa à la guitare s'améliorent d'album en album, de même que sa voix qui est désormais reconnaissable et unique. Certains singles n'auraient pas dûs être ajoutés à l'album, comme : fighting-Ø-girls ou encore 360°. On attend toutefois mieux, et on l'espère un réel coup de chœur pour l'un des prochains albums de Miwa.
auteur: maï62
dernière mise à jour: 2015-05-19