fav
Artiste:
Type:
Date:
Titre / Artiste
Date
 Type 
BENI se dévoile dans UNDRESS
Date: 2015.12.29
 CD 
Artiste:   BENI  
 
Le 25 novembre dernier sortait le tout dernier album de BENI, UNDRESS, soit plus de 2 ans et demi après le précédent, RED. Cet album est beaucoup plus personnel, plus intime que le précédent et est principalement basé sur ses relations, que ce soit amicales, familiales ou amoureuses. Il ne peut en aucun cas être comparé au précédent à une exception près : sa variété de styles musicaux qui composait également l'album RED. Il se veut également être l'annonce d'un nouveau départ pour la chanteuse, marqué notamment par le dernier titre de l'album, ZERO. La version simple de celui-ci est accompagnée d'une piste bonus, Fun Fun Christmas, que l'on connait déjà puisqu'il est sorti aussi en tant que single en novembre 2014 afin d'être utilisé dans les magasins Francfranc. On y retrouve également le seul single sorti par BENI cette année, Forever, dont 3 de ses chansons, la chanson titre mais aussi BABY et TATTOO. Détaillons un peu plus celui-ci.



Tout d'abord nous avons l'intro, d'une minute dix environ, composée d'une mélodie sereine mais électro avec en fond sonore, en écho, la voix de BENI. Elle n'a rien d'exceptionnel mais mène doucement vers la suite de l'album.


Il y a clairement deux titres qui se détachent de cet album à savoir MEOW de part sa singularité et BFF du fait de sa fraîcheur.

Le premier, MEOW, est une piste assez étrange avec son air joyeux, très cute au début, et qui posséde une variété de sons (électro, R&B, pop,..) qui ponctuent les refrains et les couplets. Elle peut en un sens nous faire penser à KIRE KIRA mais c'est aussi une chanson qui aurait pu convenir à un délire musical de GD ou CL (KPOP). Un morceau intéressant, à la fois moderne et aux tonalités occidentales, que peu de gens vont apprécier, surtout lors de la première écoute. Un titre unique et fun (on entend d'ailleurs BENI rire) qui se termine par des miaulements de chats. On a hâte de la voir en live !

Le second, BFF, est un titre dédié au ou à la meilleure amie de BENI. Même avec ce son rock et cet air dance, le morceau sait nous attendrir, nous toucher. Il nous met tout de suite dans l'ambiance avec l'intro acoustique (guitare), ses choeurs ponctués de percussions et ses paroles profondes où l'on ressent bien toutes les émotions transmises par BENI. Un titre qui décolle encore plus lors des refrains. Elle est sans nulle doute inspirée de Thelma Aoyama. Une piste longue mais qui est entraînante et sympathique et où l'on reprend en choeur les "nanana..." avec BENI. Une chanson sortie numériquement.


Déautres morceaux nous on cependant déçus, comme Kimi no Kakera et Yokogao.

Kimi no Kakera est une ballade assez simple au style R&B/électro, mid-tempo, un peu répétitive et qui devient vite ennuyante malgré les choeurs. Une chanson pas très surprenante que l'on oublie vite surtout après un titre comme MEOW.

Yokogao est, quant à elle, assez minimaliste, beaucoup plus soul, ponctuée de piano, de cordes (notamment des violons après les refrains) et de percussions. Vers le milieu du morceau, la voix de BENI se fait beaucoup trop forte et en devient instable. Peut-être est-elle emportée, submergée par ses émotions.


Après un titre qui pour moi est à part dans cet album, Fun Fun Christmas, un titre mis dans celui-ci à l'approche des fêtes. Peut-être parce que c'est une fête familiale. C'est une chanson fun à la mélodie up-tempo qui correspond parfaitement au style de BENI et qui nous met de bonne humeur. Je ne vois pas quoi dire de plus.


Le reste de léalbum est pour moi très bien composé, écrit.

Do it right: une intro douce et légère qui devient ensuite lentement plus électro. Une chanson au son occidental (racines américaines), R&B avec ses beats et son synthé, un peu une musique style EDM. Un morceau non emphatique et agréable, entraînant, qui peu à peu peut rendre addict. Sans oublier la belle voix de BENI qui sublime un peu la chanson.

Forever: un super single et l'unique intégré dans cet album. Cette chanson a une intro qui peut nous rappeler celle de You can't hurry love. Elle possède une funky/jazzy vibe qui nous pousse à danser. On voit/entend bien BENI se libérer durant ce morceau et elle nous procure des sensations joyeuses avec sa voix stellaire. Durant un moment dans la chanson, BENI chante même en a capella sur les claps du et avec le chœur. Une agréable chanson qui parle des différentes relations humaines (amicales, familiales,...).

PAPA: une belle ballade au son R&B, un peu plus lisse, plus soul avec le piano, particulièrement réussie musicalement au niveau des refrains. Catchy, très facile à écouter avec son message fort et son amour pour son père qu'elle ne cesse de décrire comme son premier amour, son héros. Certains moments peuvent rappeler Always. La guitare acoustique sublime également le morceau. Une chanson sortie numériquement également.

Deep Sweet Baby: la voix de BENI y est plus profonde, plus glaciale, un brin sexy sur un son mid-tempo très différent de ce que l'on a entendu jusqu'à présent dans cet album. Un morceau facile et agréable aux oreilles, un peu trop simple pour BENI qui manque un peu de folie. On apprécie plus les parties rap du titre et la musique que le reste de la chanson.

BABY: autre chanson du single Forever qui se démarque de l'album avec sa musique plus pop, ses beats et ses quelques notes R&B qui donnent se coté énergique, amusant à la chanson. Un morceau qui a de superbes arrangements musicaux ponctués en plus du chant de rap. Un beau titre mais sans danger pour BENI.

SAYONARA: un autre morceau qui se démarque de l'album avec cette disco vibe, mais avec quelques touches de modernité tout de même. Elle nous rend heureuse et nous fait bouger au rythme rapide de la musique qui lui donne un coté très optimiste malgré les paroles dont le thème est la rupture.

TATTOO: possède également cette touche des années 90 au niveau musical mais plus vers la house cette fois-ci. Un autre titre unique qui fait bouger et avec la même recette niveau instrumental que BABY. La voix de BENI y est également plus agressive, plus vive, sur un son plus puissant, plus vivant. On adorerait tout comme MEOW de la voir en live.

ZERO: un morceau plein de vie qui surfe encore sur la vague des années 90 avec cette touche R&B, mais qui manque un peu d'originalité, surtout pour un titre qui clôt l'album, même s'il nous rappelle un peu ses débuts. Une chanson une nouvelle fois optimiste au niveau des paroles, qui parle d'un nouveau départ mais qui contraste un peu avec la mélodie. Elle en devient un peu ennuyante à la longue.


En résumé, UNDRESS est un album aux multiples facettes qui montre à quel point BENI tient à sa famille, à ses proches,. mais aussi à la vie et leur déclare son amour, ses faiblesses. Bien que ce soit un risque de sortir un album après uniquement un seul single, le résultat est làet fait du retour de l'artiste un comeback solide. Un album qui au fur et à mesure devient malgré tout un peu lassant, et ce malgré des paroles simples mais profondes. Attention, il est rafraîchissant, surtout après RED, mais un peu plus long à nous attirer vers lui, ce qui n'empêche pas de l'apprécier pleinement. Il combine à merveille l'acoustique et l'électro/R&B et annonce des prochaines sorties encore plus fortes, plus folles et plus surprenantes pour la superbe artiste qu'est BENI.
auteur: maï62
dernière mise à jour: 2016-01-10