fav
Artiste:
Type:
Date:
Titre / Artiste
Date
 Type 
A9 navigue entre les ombres et la lumière
Date: 2016.04.27
 CD 
Artiste:   A9  
Date of Release: 2016.04.13
A9, nouveau nom que porte Alice Nine depuis septembre 2015, sort un nouvel EP après Ginga no Oto, lequel s’intitule Light and Darkness. Après avoir quitté la PSC en août 2014, le groupe fait de nouveau parler de lui en changeant de nom et en choisissant de se produire seul. Il enchaîne les concerts, notamment en Asie, et les membres ont d’autres projets solos à côté comme Diawolf (Tora & Shou) et The alternative (Saga & Nao). Le groupe a d’ailleurs créé la surprise il y a quelques semaines en annonçant deux lives à Singapour en tant qu’Alice Nine, les billets VIP s’étant vendus en 2 minutes, preuve que le groupe suscite toujours autant l’intérêt.

Light and Drakness est un mini-album plutôt surprenant qui va ravir les fans tout comme l’a fait Ginga no Oto. Un EP à la fois intense, puissant, catchy aux multiples sonorités, qui saura vous faire passer un agréable moment. Aucun titre ne dénote dans celui-ci mais ceux qui attirent plus particulièrement notre attention sont darker & darker et Animus. Le premier marque par ses instruments lourds et violents qui renforcent cette mélodie rock, surtout lors des parties de guitares. Le morceau est comme l’annonce son titre, c'est-à-dire noir et au souffle mélancolique, la souffrance transmise par la voix de Shou n’en est que plus forte. Contrairement à darker&darker, Animus est plus légère, retransmet plus cette sensation d’apesanteur, de flottement que nous apporte la mélodie malgré toute cette colère que dégage Shou lors de ses cris et les riffs intempestifs et furieux des cordes. Les chœurs d’hommes (surement des autres membres) qui font échos à la voix de Shou lors des refrains apportent une certaine force en contraste avec la fragilité de sa voix (émotions…). Ce titre est pour moi le meilleur de l’album même si le synthé et l’électro y sont plus présents.

Chose assez surprenante aussi dans cet EP, l’absence d’une intro mais la présence d’une outro avec The sounds of galaxy. Une piste entièrement instrumentale comme titre final. Une mélodie electro assez intense, essentiellement au synthé (contrairement à l’intro avec beaucoup de cordes) et avec quelques beats, qui serait parfaite pour une entrée ou sortie de scène. On peut également y entendre des bruits de radio (scratchs). Un titre intéressant mais qu’on n'écoutera pas autant que le reste de l’EP.

Toutefois, une mélodie nous laisse un peu perplexe, Insomia. De nombreux breaks composent la mélodie à la fois pesante et aérienne et avec pour unique son des riffs de guitares. La voix déformée, en écho de Shou, est assez déconcertante et nous fait penser à une voix, un morceau venu d’ailleurs. Le tout nous donne le sentiment d’être perdu dans une histoire sans fin qui nous empêche de fermer les yeux.

Les deux titres suivants, Blossom et Silver, résument assez bien l’esprit de cet album, avec cette fois-ci un son plus pop/ rock, mais aussi avec quelques touches d’électro et une intro au piano pour les deux morceaux. Le côté ballade est cependant plus perceptible pour Blossom qui symbolise peut-être une certaine renaissance, un nouveau départ pour le groupe, même si le thème principal semble être l’amour. Pour Silver, c’est plus la sonorité funk qui ressort et qui apporte cette touche de gaieté au morceau. La voix de Shou nous marque aussi avec son petit « air » languissant. Cette touche funk (en plus du rock) est également plus audible pendant Prismatic même si les notes légères de violons dominent le morceau. La ligne de basse y est aussi remarquable ! Un titre simple, sobre mais efficace.


Light and Darkness est un second EP riche en émotions et en diversité, que ce soit par la simplicité de Prismatic, la brutalité des instruments dans darker&darker ou la sensibilité de Shou dans Blossom, il saura satisfaire les oreilles des fans. A9 n’a pas fini de nous surprendre ni de se réinventer et on a hâte de découvrir leur prochaine sortie !
auteur: mai62
dernière mise à jour: 2016-04-29