fav
Artiste:
Type:
Date:
Titre / Artiste
Date
 Type 
Interview de Babyraids Japan à Japan Expo.
Date: 2016.11.02
 Interview 
Artiste:   Babyraids JAPAN   
Date of Interview: 2016.07.08
Pendant la préparation de l’interview, les filles répètent leur présentation en français.


1. Pouvez-vous vous présenter?
Je m’appelle Rikako Ôya, enchantée. Appelez-moi Rikopin. Yorishiku onegaishimasu.
Je m’appelle Manatsu Hayashi, enchantée. Appelez-moi Manatsu.
Je m’appelle Erika Denya, enchantée. Appelez-moi den-chan. Yorushiku onegaishimasu.
Je m’appelle Rio Watanabe, enchantée. Appelez-moi Rioton. Yorushiku onegaishimasu.
Je m’appelle Nao Takami enchantée. Appelez-moi Naosuke. Yorushiku onegaishimasu.


2. C’est votre premier concert en France, est-ce que ça correspond à votre attente, à l’image que vous vous en faisiez?
Denya Erika : C’est formidable. C’est tombé à point nommé cette décision de venir en France (JE) car nous voulons être le groupe le plus connu, important au Japon et nous sommes venus ici afin de le représenter.
Nao : Et le public est chaleureux, enthousiaste, c’est une expérience plaisante.

3. NP : pouvez-vous nous en dire plus sur le mouvement "emotional idol rock" ?
Erika : le mouvement emotional en anglais qui veut dire émotionnel, idol rock c’est mot inventé qui représente cette envie d’aller plus loin, au-delà des frontières musicales tout en restant un groupe d’idols.

4. Avez-vous des habitudes communes ou personnelles que vous pratiquez avant de monter sur scène ?
Ooya Rikako: On pause les mains sur les autres (elle nous le démontre) avant le concert et quand elle monte chacune leur tour, elles se font une petite tape dans le dos et s’encourage avec quelques mots (« courage, vas-y bonne chance…)

5. Que pensez-vous de l’accueil des fans français ?
Ooya Rikako : Ils étaient très chaleureux. On s’attendait à voir que quelques fans, 4 ou 5 mais n nombreux importants de fans étaient venus nous accueillir. Certains essayaient de parler en japonais et quant elles essayaient de parler en français, ces fans-là leur répondaient en japonais, c’était très plaisant.

6. Pouvez-vous nous parler de votre dernier single Senko Believer?
Hayashi Manatsu : Ça parle d’une personne qui veut atteindre son rêve qu’elle s’est fixé un objectif qu’elle vet accomplir. Quand on chante, comme on s’est donné comme objectif d’être le groupe leader au Japon (objectif qu’elles se sont fixées), c’est en symbiose avec ce message-là. L’idée d’une fois arrivé au sommet, comme une étincelle, d’éblouir le ciel, d’être les leaders.

7. NP : Pourquoi avoir changé de nom en 2015, d’être passé de babyraids à babyraids japan ?
Denya Erika : Après être apparu sur la scène du budokan, on s’est fixé comme objectif d’être le groupe numéro 1 au Japon, et de jouer à kohaku ( ?), scène musicale du nouvel an traditionnel au Japon, c’est à ce moment-là qu’on a pris la décision de changer le nom du groupe pour vraiment refléter notre nouvel état d’esprit, d’être le groupe leader au Japon.

8. Est-ce que chacune peut nous donner un trait de caractère ?
Den-chan : je suis calme, posée.
Rikopin : malgré mon âge, 19 ans, je fais plus jeune immature, j’aime les jouets.
Manatsu : on dit que je suis très sérieuse, je n’ai jamais enfreinte les règles au lycée, je ne me suis jamais teinte les cheveux jusque-là (rires).
Naosuke : j’ai des traits assez masculins mais j’ai un côté assez féminin, j’aime cuisiner, faire des biscuits, sur ce coté-là je reste assez féminine.
Rioton : j’aime les mangas et j’aime les collectionner.

9. Quel est votre meilleur souvenir depuis vos débuts ?
D’être venues en France (en cœur !)
Ooya Rikako : Ça fait 4 ans que notre groupe existe et je n’aurais jamais cru possible de venir en France, à l’étranger. En plus les fans sont chaleureux et j’aimerais bien visiter la tour Eiffel!

10. Quelle est la prochaine étape pour devenir les numéros 1 après votre passage en France ?
( ?) Du 6 au 9 octobre, on organise un festival à notre nom durant lequel pendant 69h on va être sur scène sans arrêt, projet principal qui nous tient à cœur.

11. NP: Justement elles vont fêter leurs 5 ans l’an prochain, ont-elles déjà prévus un événement particulier ?
Denya Erika : C’est possible mais pour l’instant rien n’est décider, on ne sait pas encore précisément.

12. Qu’est-ce qui les a poussé à devenir idol, à faire parti d’un groupe ?
Rikopin : À l’âge de 8 ans, j’ai vu un concert de BOA, cela m’a beaucoup marqué et j’ai décidé de devenir chanteuse et avec Nao, on a auditionné pour un concours pour devenir idol mais on a échoué, c’est ce qui m’a poussé encore plus à devenir idol, à réussir dans ce monde-là.
Den-chan : moi devenir une idol au début ne m’intéressait pas du tout, mais lorsque l’on me l’a proposé, j’ai réfléchi et une fois intégrée dans ce monde-là, cela m’a vraiment plu. Maintenant je me sens très bien là-dedans.
Rio : quand j’étais petite, je voulais vraiment devenir une idole, c’est au moment d’auditionner pour ce groupe-là, babyraids que ça s’est concrétisé, ce rêve-là.
Manatsu: Mon envie principale c’était d’aider ma famille en tant qu’idol.

13. Auriez-vous un message pour les fans qui vous découvre à Japan Expo et ceux qui sont venus vous voir?
Denya Erika : notre point fort c’est le live, je vous conseille de venir nous voir sur scène car on a vraiment une réputation d’être « hot » en live et ce serait une bonne expérience.


Nippon project remercie Japan Expo, babyraids Japan et leur management ainsi que les autres médias d'avoir rendu cette interview possible.
auteur: mai62
dernière mise à jour: 2016-11-02