fav
Artiste:
Type:
Date:
Titre / Artiste
Date
 Type 
Les "Ambitions" de ONE OK ROCK.
Date: 2017.02.23
 CD 
Artiste:   ONE OK ROCK  
Date of Release: 2017.01.11
ONE OK ROCK est de retour cette annĂ©e avec un nouvel album « Ambitions » (11/01/2017). Le groupe actuellement en tournĂ©e japonaise enchaĂźne les dates. Le public est toujours aussi impatient de dĂ©couvrir une nouvelle Ɠuvre de OOk seulement, certains ont Ă©tĂ© un peu déçus depuis quelques sorties de leur amĂ©ricanisation depuis avoir rejoint le label amĂ©ricain, Fueled by Ramen l’an dernier. MĂȘme si parfois on regrette un ^peu l’ancien style du groupe, j’aime beaucoup le style qu’aborde OOK maintenant, il cherche juste Ă  atteindre plus de personnes avec leur musique, Ă  les faire vibrer avec leur son. La preuve, j’ai adorĂ© leur prĂ©cĂ©dent album 35xxxv et l’écoute en boucle.


Ambitions est cependant moins original mais possĂšde comme mĂȘme quelques perles : we are, always coming back, bon voyage et I was king.

We are marque le retour d’OOK avec un son qui sonne comme un hymne avec toute fois une prĂ©fĂ©rence pour la version japonaise. On retrouve bien lĂ  l’univers du groupe avec ce son rock au tempo lent et au dynamisme unique. On est emportĂ© par la voix et la performance de Taka et surtout les chƓurs qui donnent encore plus de puissance au morceau. On se rend compte du pouvoir de la musique et de la montĂ©e de nos Ă©motions qui bat au mĂȘme rythme que la musique. Le message passe aussi parfaitement : « encourage ceux qui ont perdus l’espoir » et le clip dirigĂ© par Mark Staubach est formidable. Cette chanson est parfaite pour le live !



Always coming back: une chanson dĂ©jĂ  connue du public Ă©tant sortie digitalement en single en mars 2016. Une magnifique ballade simple et efficace, trĂšs mĂ©lancolique, portĂ©e par les instruments acoustiques et la voix agrĂ©able et douce de Taka. Un titre apparemment dĂ©diĂ© au pĂšre du chanteur, ce qui prouve ce cĂŽtĂ© intime, confidentiel de cette chanson, bref elle vient du cƓur.

I was king: une mĂ©lodie pop/rock, puissante (avec une certaine nostalgie dans les paroles), au tempo lourd et rapide avec une super intro (cordes). Un son doux et propre, prenant qui nous pousse Ă  chanter surtout les refrains qui nous restent en tĂȘte. On note une prĂ©dominance de la batterie et un titre taillĂ© Ă©galement pour les lives. Le clip nous rappelle un peu un compte de fĂ©es comme le film «Princes et princesses» de Michel Ocelot. Il contraste un peu avec les paroles de la chanson qui parle des ambitions du groupe Ă  atteindre ses rĂȘves.



Bon voyage: une intro mystĂ©rieuse avec synthĂ© qui nous plonge doucement dans la chanson. Plus pop avec une ambiance techno lĂ©gĂšre, l’énergie est omniprĂ©sente dans ce morceau et l’accent et mis sur la guitare et la basse avec les riffs qui ponctuent le titre. On Ă©coute volontiers ce morceau pour se dĂ©tendre ou se vider la tĂȘte.

Malheureusement, on ne peut pas en dire autant pour certaines pistes qui plombent un peu l’album.
Bedroom warfare: titre dĂ©jĂ  connu du public avec une intro assez inattendue et un son complĂštement occidental. Elle est trĂšs diffĂ©rente du reste de l’album : plus branchĂ©e Ă©lectro/pop, un peu vide et rĂ©pĂ©titive, il est trĂšs difficile de l’associĂ© Ă  OOK mĂȘme si elle a un cĂŽtĂ© assez novateur pour le coup.



Lost in tonight: un titre qui suit «Bedroom Warfare» pose Ă©galement problĂšme. MĂȘme si elle sonne comme une chanson de fĂȘte, elle a un certain potentiel notamment avec le piano, elle est trop courte et simple.

Listen: en duo avec Avril Lavigne, est une surprise car le duo Ă©tonne notamment au niveau des voix qui s’harmonisent plutĂŽt bien, justement on sent que la musique a Ă©tĂ© mise en retrait, au second plan par rapport aux voix, dommage car le thĂšme abordĂ© (lutte des gens contre suicide, dĂ©pression et le groupe qui veut que ces personnes n’abandonnent pas leur vie) est assez lourd, important. Les rires d’enfants et la voix de Taka apportent encore plus d’émotions dans le morceau, on aurait aimĂ© que la musique le porte un peu plus.

Taking off: un single (09/2016) qui s’adresse Ă  un plus large public avec un son nouveau style, son air accrocheur, son refrain et son rythme mordant mais un peu trop lisse qui peu dĂ©cevoir le public et les premiers fans du groupe. Cette chanson est basĂ©e sur les passions qui en manquent justement (comme on peu le voir dans le clip, un peu en dĂ©calĂ© (niveau voix, playback), avec une nouvelle fois une prĂ©fĂ©rence pour la version japonaise). Elle peut nĂ©anmoins plaire plus lors des lives avec ses riffs puissants, ses headbangs et son cĂŽtĂ© pop/punk. Elle sert Ă©galement de thĂšme au film japonais «Museum» dans lequel joue Shun Oguri. (On peut donc dire que 50% des gens l’aimeront et les autres non).



One way ticket est le second titre (aprĂšs Taking off) oĂč je suis encore mitigĂ©. D’un cĂŽtĂ© le morceau aux sonoritĂ©s pop/rock avec un certain cĂŽtĂ© estival, malheureusement elle en devient vite ennuyeuse. Elle ressemble un peu Ă  du Simple Plan oĂč tout est mis dans le refrain (Ă©motions, tempo). Heureusement, le piano apporte un peu de fraĂźcheur (rĂŽle important) comme dans l’intro (avec un son duo avec la guitare).

Revenons un peu aussi sur les « prĂ©mices » de l’album avec l’intro, Ambitions. Un morceau post rock qui donne plus o moins le ton de l’album, marquĂ© par le rythme (battements de cƓur ?) et les vents (annoncent quelque chose ?). on remarque cependant la « compĂ©tence » des instruments et de la production. Une intro qui par son titre nous promet pas mal de chose : l’ambition du groupe de nous faire dĂ©couvrir grĂące Ă  ses talents, son univers, son « renouveau », ce nouvel album !

La pop domine beaucoup dans cet album qui ce dit, ce veut rock, heureusement celui-ci est prĂ©sent comme dans 20/20, take what you want,.. mais le punk est aussi de la partie comme dans Bombs Away, Start Again,
 Ces titres sont de bons morceaux qui retransmettent bien l’énergie du groupe comme Bombs Away, plus agressive, rapide, sauvage (paroles) avec un final explosif (guitare). Contrairement Ă  20/20 qui se focalise plus sur la batterie et la voix de Taka ou encore Ă  Take what you want en duo avec 5 seconds of Summer, oĂč ils ont adoucis cette instrumentalisation complexe pour la rendre minimaliste et s’accentuĂ© plus sur l’harmonie des diffĂ©rentes voix. Start Again a Ă  peu prĂšs les mĂȘme Ă©lĂ©ments que Bombs Away avec un air « punchy » et la voix passionnĂ©e de Taka dont ce cri final qui nous clou sur place (Ă©galement plus centrĂ© sur la basse). Un Ă©lĂ©ment apporte parfois un peu de fraĂźcheur Ă  certains morceaux comme les instruments japonais utilisĂ©s dans Bombs Away ou le violon dans 20/20. D’autres devraient ce faire un peu plus discret comme l’auto-tune dans Start Again et Bombs Away.


Toutes ces chansons, ont des messages, des thĂšmes assez forts : Bombs Away porte sur la lutte de ses dĂ©mons intĂ©rieurs ou contre soi-mĂȘme, la traditionnelle chanson de rupture avec 20/20, we are encourage les gens qui ont perdus tout espoir, Always coming back Ă©crit pour le pĂšre de Taka ou encore Start Again et Take what you want qui parlent de laisser le passĂ© derriĂšre soit et d’ĂȘtre prĂȘt Ă  affronter, Ă  surmonter le futur. C’est un album plus personnel que 35xxxv que nous a offert lĂ  ONE OK ROCK tout comme l’a dis Taka lors d’une interview, un album plus centrĂ© sur 3 thĂšmes : l’espoir, l’ambition et chanter tous ensemble. L’espoir que l’on retrouve dans cette cover jaune qui symbolise l’espoir, l’ambition qui les a poussĂ© Ă  se dĂ©passer pour cet album et les chƓurs qui nous poussent Ă  chanter avec eux. Un album qui se veut briser les marchĂ©s et s’ouvrir au monde. "We wanted to make an album where we can all sing along together. By singing strongly in unison about hope, we wish to reinforce the importance of not giving up” a dĂ©clarĂ© Taka lors d’une autre interview. Une pensĂ©e qui rĂ©sume assez bien cet album qui n’est pas aussi mauvais que certains fans le dissent. Une prĂ©fĂ©rence cependant pour la version japonaise. ONE OK ROCK qui au bout de 12 ans d’existence cherche sans cesse Ă  surprendre son public, Ă  Ă©voluer, Ă  s’expatrier (son)
 bref on attend avec impatience la suite et un retour en France !!
auteur: mai62
dernière mise à jour: 2017-02-23