fav
Artiste:
Type:
Date:
Titre / Artiste
Date
 Type 
G.L.A.M.S nous fait découvrir sa "queen of the night" .
Date: 2017.06.14
 CD 
Artiste:   G.L.A.M.S.  
Date of Release: 2017.07.10
G.L.A.M.S est de retour en Europe pour une nouvelle tournée intitulée «A queen of the night tour 2017» et ce grâce à HIGHFeeL. Elle a lieu en ce moment, elle a débuté le 24 mai et se terminera le 11 juin dernier. Durant cette tournée, les fans auront la possibilité d’acheter le mini-album intitulé lui aussi «A Queen of the Night», disponible le 10 juillet au Japon.
Pour rappel, G.L.A.M.S est le projet solo de Mikaru, chanteur et ex-membre de dio, BLACK LINE créé en 2014. Il est souvent accompagné de Syu (anciennement denka) en tant que DJ et batteur mais aussi d’autres musiciens comme ses ex-camarades de dio, Erina et Kei ou encore TESTSUO qui apparaissent parfois dans ses MVs. Il a d’autres cordes à son arc puisque Mikaru a aussi fait une exposition des ses œuvres à Paris il y a quelques mois et vend désormais aussi ses bijoux.

G.L.A.M.S nous réserve encore bien des surprise avec se nouvel opus attardons-nous un peu plus sur celui-ci.


Deux coups de cœur dans cet album : our freak show et be alone.
-our freak show : une piste purement « dirty rock’n’roll », bien lourde, énergique et qui nous pousse rapidement aux headbangs. Un aspect plus brut niveau instrumental et chant qui doit détonner en live ! Une chanson qui représente fièrement G.L.A.M.S.

-Be Alone: une ballade rock qui démarre brutalement et que se calme au fur et à mesure de l’avancement de la chanson. Un peu trop court également à mon goût, on aimerait qu’elle dure indéfiniment. L’ambiance est assez sombre malgré le clip (kei!), un brin mélancolique avec la guitare acoustique et le break plus serein. Une sorte d’opéra rock que nous offre-là G.L.A.M.S avec son magnifique chœur vers la fin de la mélodie et la formule magique «salagadu la magi ka bu la bibidiba bidibou» (tirée de cendrillon) qui nous étonne, nous surprend un peu et donne encore plus de charme à la chanson!




Le reste de l’album n’est pas en reste avec :
-Forgive me: le premier titre qui donne tout de suite le « LA » de l’album et nous immerge immédiatement dedans. Elle est peu originale mais fonctionne tout de même avec son côté entraînant (accent mis sur la batterie et la guitare) et ses différents genres musicaux tout au long de la chanson : pop, metal, rock,… les moments plus doux dans la chanson l’équilibre plus après les passages plus « heavy » notamment avec la guitare (solo d’erina).



-Rainy Highway: un morceau inattendu, léger, épuré, émotionnel (plus particulièrement lors des notes aiguës de Mikaru) le tout sur un fond de piano très mélancolique. L’électro domine un peu trop la mélodie avec ses beats … Côté négatif également, le refrain répétitif qui casse un peu la chanson. Un titre expérimental qui nous séduit tout de même un peu.

-Let’s fly away to the stars: une chanson en anglais qui rend le morceau encore plus sensuel avec l’accent de Mikaru. Un titre jazzy mené parfaitement par la voix de crooner de Mikaru et les divers instruments de cuivres et percussions. Un titre simple mais efficace qui fait passer beaucoup d’émotions dans cette ballade qui nous rappel un peu Sinatra que l’on écoutait jadis sur un gramophone.




L’album est très diversifié avec ces 5 titres complètement différents allant de la ballade en passant par l’électro, le jazz et allant jusqu’au rock. Il a bien réussi à créer la surprise et concile bien le mélange occidental et japonais (style). Un mini-album qui représente bien G.L.A.M.S, un petit bijou qui possède un atout incontournable, la voix reconnaissable et unique de Mikaru. Seul bémol, le manque d’originalité avec le titre Rainy Highway.
auteur: mai62
dernière mise à jour: 2017-06-22