fav
Artiste:
Type:
Date:
Titre / Artiste
Date
 Type 
Conférence publique de miyavi à Japan Expo – 05.07.2008
Date: 2008.07.18
 Conference 
Artiste:   miyavi  
Date of Conference: 2008.07.06
Après le showcase et le défilé Laforet, une conférence publique de miyavi était organisée à 18h15. Peu de monde à cette conférence, comparée aux 15'000 personnes du défilé, qui avait été annoncée à la dernière minute. Avec 20 minutes de retard, miyavi s’installe sur scène. Il répond aux questions posées par Orient-Extrême en anglais.


Lors du classement des meilleurs artistes asiatiques, tu étais placé en deuxième position et tu étais dans le top 5 des artistes japonais les plus attendus en France. Quelle est ta réaction ?
miyavi : Merci beaucoup. Je suis très heureux d’être ici. Je suis numéro 2. Je vais essayer de mon mieux pour devenir numéro 1.

Un commentiare sur le numéro 1 du classement Gackt.
Oh shit ! Je le respecte comme un frère. Je l’appellerais, mais moi je suis votre numéro 1.

Quelles surprises nous réserves-tu pour le concert de demain à l’Olympia ?
Je ne suis pas sûr. Même s’il y avait des surprises, ça resterait secret. Ce sera ma première performance en France, j’espère que vous passerez un bon moment.

Face à ce succès en Occident, vas-tu ouvrir ton fanclub aux Européens ?
Bien sûr. J’adorerais. C’est plus facile d’avoir des contacts, maintenant que je suis en France. Je vais demander à mon manager.

Dans ta musique, on retrouve du rock, de la musique traditionnelle et du hip-hop. Est-ce difficile de mixer le tout pour un rendu cohérent ?
C’est compliqué. Il y a tellement de style dans ma musique. J’aimerais montrer ce qu’est la tradition et la culture japonaise.

Dans ton dernier album, on ressent ta fierté d’être japonais. Qu’est-ce qui te rend fier ?
J’ai réalisé être un artiste japonais après avoir eu différentes relations avec l’étranger. C’est une question d’identité et pas d’honneur.

Quelles sont les valeurs que tu veux transmettre à tes fans ?
Je ne sais pas, je veux juste rencontrer les différentes cultures et en Europe, j’aimerais que vous appreniez ma culture aussi à travers mes chansons. Si je devais citer les choses qui me sont chères, je dirais le kabuki, les tempuras, les getas et les kimonos.

Pour ton dernier single, tu as collaboré avec SUGIZO. Comment s’est passé la création du morceau ?
C’était super. Je le respecte en tant qu’artiste. Dans S.K.I.N, il est un peu comme ma mère, Gackt est comme mon frère et Yoshiki est comme ma sœur Rires En tout cas, la collaboration s’est très bien passée et j’ai un grand respect pour lui.

Sur scène, tu es accompagné des Kavki boyz. Comment est né le concept ?
Je ne sais pas. J’ai cherché un nom typiquement japonais pour les désigner : kabuki, hanabi, geisha ou tempura… Et puis le kabuki est un peu similaire au visual kei avec le maquillage, la scène…Le kabuki est pour tout le monde et pas seulement pour les riches comme pour ma musique. Je veux qu’elle soit accessible par tous.

Quand tu regardes en arrière, est-ce que parfois tu te dis « là j’ai pas été bon » ou « j’ai grave assuré » ?
Parfois je suis impressionné, parfois je suis déçu. Parfois les deux, mais ce n’est pas une mauvaise chose de se dire qu’on a été mauvais, car ainsi on s’améliore.

Peux-tu nous dire quelques mots en français ?
J’essaie de parler la langue de chaque pays que je visite. Je n’ai pas encore étudié le français. Je ne sais dire que trois mots : Bonjour, Bon Appétit et Je t’aime.

Maintenant passons aux questions du public.
Finalement le micro ne sera pas prêt pour pouvoir le passer dans le public, le présentateur continue donc à poser des questions

Quels sont tes projets pour le futur ?
Après la tournée en Asie, je vais rentrer chez moi, prendre un bain et me reposer. Je veux dormir dans mon lit, parce que jusqu’à maintenant je dors dans un bus qui n'arrête pas de trembler. C’est dur.

Aurais-tu un talent caché ?
Je ne sais pas..réfléchit..Je peux manger plus de huit bols de riz.

Tu as travaillé avec le peintre York qui à présent souhaite se consacrer à sa carrière. Est-ce que votre collaboration est terminée ?
Non, non. Ce n’est pas ça. L’histoire est que je n’ai pas pu l’emmener sur la tournée. Il y a eu des problèmes et les rumeurs se sont lancées, mais c’est faux. Ma casquette a été customisée par lui. Les Kavki boyz ne sont pas un groupe complet. D’autres personnes vont s’ajouter.

Comment les recrutes-tu ?
Au feeling…ça dépend des rencontres dans les clubs ou ailleurs à Tokyo ou Los Angeles.

Maya de LM.C a été ton guitariste. As-tu encore des contacts avec lui ?
Je suis très heureux pour lui. Nous gardons le contact et je vais vois ses shows à Tokyo. Tout le monde dans mon équipe est un artiste mais aussi mon ami.

As-tu quelque chose à dire a tes fans pour finir ?
Merci. Vous vous êtes amusés ?
Le public réagit par des cris
Vous viendrez à mon concert demain ?
Ouiiii. Des fans au premier déroulent une banderole
Merci, comment l’avez-vous faite ?
D’autres fans agitent un drapeau russe.
Vous voulez que je vienne chez vous ? J’aurais aimé aller en Russie, Italie, Moyen-Orient, sur la côté est, mais nous n’avions pas assez de temps. Mais j’espère que nous le ferons l’année prochaine.
Quelqu’un dans le public crie « Belgique »
En Belgique ? Bien sûr. Je vais demander à mon manger. Je ne sais pas ce que vous ressentez mais j’aimerais le savoir. Je regarde toujours mes messages sur mon Myspace. Je veux que vous me montriez ce que vous pensez. Vous serez là demain. Je vais essayer de faire que ça se réalise la prochaine fois.
auteur: mikki
dernière mise à jour: 2009-10-27