fav
Statut: -
Période: -
Genre:
baroque
Le groupe est né en mai 2001 grâce à Akira (ex Shiver) et Bansaku (ex After Effect). Plus tard en juin, Ryo et Kei (tous deux ex Kannivalism) rejoignent le groupe. En peu de temps, ils signent avec le label indie S’Cube (qui était le label de Shiver). Le 12 août sort la VHS Experimental Video Single de leur première performance. Leur première demo tape sort le 26 septembre et s’intitule « hitei derikashi ». En novembre, ils annulent des concerts, car Ryo doit se faire opérer des amygdales à l’hôpital. Le 18 décembre après environ 1 mois d’absence, baroque revient avec un live au Shibuya on Air EAST.

Le 12 janvier 2002, ils se produisent au Shibuya on Air WEST et sort leur premier mini-album intitulé « Tokyo Strpper » (il s’agit de la version enregistrée lors de live house). Le 23 janvier, ils changent le nom de cet album en « Akihabara denkiten kokujinfu asia Tokyo stripper » et seulement 3500 copies sont commercialisées. Il est très vite sold out, donc le 22 février, ils le rééditent sous son nom d’origine, c’est-à-dire « Tokyo stripper ». Le groupe acquiert une grande popularité malgré l’abandon de Naru en mars. Ils continuent à donner divers live et Yuji (ex Hanoru) remplace Naru. En mai, le groupe a un fan club appelé « pigmy » et en juin leur site officiel ouvre. Deux autres singles sont commercialisés « Sukebe boy » et « Chaplin ».

Au printemps 2003, ils signent avec Sony et passent major. En avril, ils jouent le « Last indie Tour Final » au NHK Hall à Tokyo. Yuji n’y participe pas parce qu’il est hospitalisé à cause d’un accident qui lui a causé des problèmes de mémoire. Pour le remplacer à cette occasion, ils font appel à Junji, ancien batteur de Siam Shade. A partir de ce moment le nom du groupe sera écrit en lettre latines. Peu avant la sortie de leur premier single major, on annonce que Yuji aurait quitté le groupe. Le 24 juillet 2003 sort Gakidou, distribué par Sony et produit par Free-Will. Tout semble aller bien jusqu’au concert unique au Nihon Budokan après lequel on n’a plus de nouvelles, les dates des concerts sont annulées et la sortie d’un single est repoussée et même leur site est fermé. On pense au pire...

Il n’y a plus de trace du groupe jusqu’à ce que le magazine Arena publie une de leur interview expliquant que Kei a des problèmes d’alcool. Après ce concert, il était ivre et il a frappé une personne du staff du Nihon Budokan (à ce qu’il paraît il aurait aussi été arrêté) et la maison de disque furieuse a décidé d’interrompre leurs activités. Pour baroque, la fin semble proche…

Leur producteur a l’intention de sauver le groupe et réussit à convaincre la maison de disque de les suspendre pour une année seulement. Kei va se faire soigner. Par la suite, Tommy Dinamite (leur producteur) obtient une suspension plus courte, ce qui permet au groupe de donner des signes de vie via le site Internet ou via des concerts au début de l’année 2004. Sortent ensuite les singles « ila, Gariron, Nutty a Hermit ». Le groupe revient à la charge et il semble que rien ne puisse les arrêter, jusqu’à ce que Akira finisse à l’hôpital l’été 2004. Encore un fois une partie de la tournée est annulée. Ce n’est pas tout.

En août, Bansaku quitte le groupe. Ryo, Kei et Akira annoncent peu après que le groupe va se séparer. En septembre sort pourtant leur premier album intitulé « Sug life » et la date de leur concert d’adieu est annoncée. Le 25 décembre, baroque salue ses fans avec le live « Mumirai no future » (en peu de temps les billets seront introuvables). Aujourd'hui, Kei et Ryo ont reformé le groupe Kannivalism.
auteur: Sheila dernière mise à jour: 2010-01-20