fav
Statut: -
Période: -
Genre:
Mix Speaker's, Inc.
Image © Mix Speaker's, Inc.
Mix Speaker's Inc.
Mais que cache donc un nom aussi étrange ? Qui sont donc ces six personnages dont on ne saurait dire s'ils sont féériques ou cauchemardesques ?

Du lourd. Du très lourd constitue le personnel de cette entreprise multi-fonctions qui a déboulé avec fracas sur la scène Visual Kei en 2007, pour tout connaisseur de la période 2000-2005 en matière de cosplay-kei.
C'est à Aya et Seek, anciennement guitariste et bassiste du très connu Psycho le Cému, que l'on doit le projet Mix Speaker's, né à la fin de l'année 2006. Ayant tourné ici et là pendant un peu plus d'un an avec isabelle, le groupe de copains de jeunesse d'Aya, après la dure séparation de PLC et quelques errances, Seek proposa de plus grands desseins à ses collègues Kenji (guitariste, ex-Mei, ex-Kamikaze Boys), Shingo (batteur, ex-Mei, ex-Kamikaze Boys), et Koji (chanteur, ex-Scissor) fraîchement recruté les derniers mois d'activités d'isabelle après la séparation de son propre groupe.
Shingo devient le rondouillet S. et Koji le rebelle laisse à nouveau apparaître le monstre qui l'habitait depuis Scissor, et redevient Miki.
Ces cinq potes aux expériences musicales variées - pop/rock acidulée et schizophrénique pour Psycho le Cému, rock distordu et Burtonesque pour Scissor, punk mêlé hip-hop pour les débuts de Mei puis punk bourrin et sans prétention mais cependant très prometteur lors d'isabelle - se rangent donc sous l'égide du grand et passionné Seek, et recherchent de quoi mettre plus d'impact dans un groupe dont l'univers promet déjà de se détacher du lot. C'est ainsi qu'ils recrutent un sixième membre, Yuki (chanteur, ex-egurigori), diplômé d'une école de musique, pour créer un twin-vocal, ce qui est plutôt rare dans le milieu du Visual Kei.
Chaque membre apporte de son expérience pour créer un son déjanté bien caractéritique de Mix Speaker's : les guitaristes bien connus pour être pleins de fougue et le batteur d'allure discrète mais qui sait taper donnent un rythme soutenu aux compositions, et l'on retrouve également des parties de musique électronique et des bruitages dont nous savions feu Psycho le Cému et Scissor friands, ainsi que des lignes de basse rapides et parfaitement maîtrisées par un Seek qui n'a plus à faire ses preuves. Le pari d'avoir deux chanteurs était périlleux mais il s'avère que ce fut un bon choix : la voix plus basse, limitée de Miki s'accord parfaitement bien avec celle beaucoup plus travaillée et aisée de Yuki, donnant un côté à la foix candide et aérien aux chansons. On reste naturel, on chante avec de la technique ou avec son coeur, mais en tout les cas les paroles deviennent réellement en trois dimensions, et peu importe si on en saisit le sens profond ou pas, ces deux voix nous permettent aisément d'imaginer un scénario.

C'est dans une maison abandonnée en forêt que Little Angel et Little Devil, autrement dit Yuki et Miki, accompagnés par Seek le Big Franken qui passait par là, rencontrent leur destinée lorsque la colombe DoDo et le corbeau PaPa leur présentent Aya Skeleton Witch et son animal de compagnie S. le Moon Wolf, ainsi que Keiji le Digi Vampire. Ils ont tous été choisi par l'étrange Mister X pour former Mix Speaker's Inc, une société de lutte contre le mal, et doivent retrouver les deux malfaiteurs de la Team 13 qui ont volé la Boîte de Pandorre...
C'est ainsi que débute le chapitre 1 de la folle aventure Mix Speaker's Inc, dont la première sortie sera Mix Speaker's Box, après une brève apparition dans le Cannonball vol.3 (proposant Green et Ghost Orchestra).
L'esprit créatif de Miki fonctionnant à toute allure, il ne lui faut pas beaucoup de temps pour que la suite de l'histoire soit pondue, et que Friday Night Monstime voit le jour, suivit de Monstart Family pour Halloween. Le concept de Friday Night Monstime présente six nouveaux personnages recrutés par la Mix Speaker's Inc. pour aider les petits monstres dans leur tâche, et c'est ainsi qu'apparaissent les costumes de White Warlock (Yuki), Black Warlock (Miki), Wood Zombie (Seek), Water Ogre (Keiji), Fire Kyoncie (Aya) et Wind Mummy (S.).
Puis le single de Monstart Family lui est plutôt une forme de génèse, présentant une famille de monstres qui seraient au début de toute l'aventure, d'où leur noms inspirés des grandes religions de ce monde : God Turtle, le dieu originel (Seek), Eve Phoenix, la mère (Aya) et Adam Dragon, le père (Keiji), les jumeaux Abel (Yuki) et Cain (Miki) et leur animal de compagnie Pet (S.).

En effet, chaque single développe en musique chaque recoin de l'histoire, et c'est un univers vraiment complet qui se crée, laissant toutefois une certaine place à l'imaginaire de l'auditeur pour ajouter quelques détails. Le site officiel du groupe regorge d'annecdotes sur les personnages, on peut y trouver des dialogues, des petites pages de récits et toujours les illustrations de Miki pour poser un visage sur cet étrange univers. Seek quand à lui s'occupe également de la promotion et du développement du groupe en termes de production, d'où la dimension bien réelle d'"entreprise" collée au nom du groupe.
Leurs apparitions dans les events s'enchaînent au printemps et en été, et le public accroche très vite, de nouveaux fans rejoignant ceux déjà fans des groupes précédents, et ils entament une tournée en One-man en novembre 2007, faisant voyager leur petite troupe de monstre à travers le pays (à Osaka, Nagoya et Tokyo, avec les dates sold-out) et un DVD d'un de leur concert de juillet 2007 sort le 7 décembre, intitulé 13's Club, ce qui constitue une certaine prise de risque en général pour un groupe "débutant"; mais malgré quelques défauts techniques relatifs au tournage, le contenu reste très bon et il est extrêmement jouissif de voir ce que donne le conte en image. Sur scène, les musiciens débordent d'énergie et convient le public à participer le plus possible. On voit apparaître les marionnettes de DoDo et PaPa, des jetés de petites lampes torches pour animer quelques chansons, du para-para à n'en plus finir, et une sacrée mise en scène. Les bonus du DVD eux aussi sont très sympas, on a droit au clip de Junk Story ainsi que le film hilarant qui l'accompagne où l'on peut voir les petits monstres courir après la team 13; des backstages et le message à l'attention des fans qui se rendent aux concerts présentés par DoDo et Papa (tout aussi hilarant même pour ceux qui ne comprennent pas le japonais).
Pour Noël, le 19 décembre, sort My Wish Horror Xmas, et lors de la nouvelle année, un album voit le jour, MONSTERS - pocket no naka ni wa Junk Story, regroupant quelques hits des singles plus un bon nombre de chansons inédites, ainsi que les deux nouveaux clips, Innocent World mettant en scène la Monstart Family, et If, l'agréable ballade tirée de Friday Night Monstime sur laquelle ont été montées des images de concerts. Puis la nouvelle année débute par un concert au Shibuya O-East le 4 janvier 2008 intitulé "Monster Musical Parade ~7 piki no Monster to Tenshi To Akuma To~".

Le 13 avril 2008 au C.C Lemon Hall de Shibuya se tient le "Monster Wars ~Grande Final~", très exactement un an après leur première concert au Shibuya Boxx, qui marque la fin de ce gros chapitre foisonnant de rebondissements et de personnages attachants.
Le 22 juillet sort le DVD de ce live, une très belle pièce à avoir, pleine d'entractes amusantes avec des show de break-dance par la Team 13, plein d'échanges émouvant avec le public, qui montre que ce groupe le chérit, et un final grandiose sur If pendant lequel Miki et Yuki sont presque incapables de chanter, étranglés par les larmes.
Sans trop comprendre, on nous parle de "fin de la première histoire", et sans savoir ce que planifie encore cette entreprise turbulante, c'est avec surprise que le 13 août sort une piste unique, vendue uniquement par le biais de leur site officiel, Identification Card, suivit par un nouveau mini-album, Wonder Travelling, le 22 octobre, présentant pour la quatrième fois six nouveaux personnages pour le chapitre 2 de l'épopée Mix Speaker's Inc.
Accompagnant Wonder Researcher Yuki, Fickle Cat Miki, SF Purser Aya, Mecha Police Keiji, Robo Cook S. et E.T Bomb Seek, nous allons encore vivre une folle aventure ! Comme on pouvait s'y attendre avec ce thème plus futuresque, la musique est devenue un tantinet plus électronique, mais suit toujours le même schéma, avec une piste pour raconter l'histoire de chaque personnage.

2009 promet également beaucoup de travail pour le groupe, et enfin après beaucoup d'attentes et de déceptions lorsque leurs précédentes formations se concentraient sur d'autres parties du globe, nous autres Européens allons enfin avoir la chance, le 20 janvier 2009 à Paris et le 23 janvier 2009 à Bochum (Allemagne), de participer à l'épanouissement de cette entreprise qui nous l'espérons, deviendra aussi grande et solide que les bois de Wood Zombie !
auteur: shusama dernière mise à jour: 2010-01-20